Belle victoire de Priscilla Gneto (-57 kg) au Grand Prix de Zagreb

Nous vous parlions la semaine dernière du beau succès de Loïc Pietri à l’Open européen de Sarajevo. Ce week-end se tient le Grand Prix de Zagreb, et c’est une autre compétitrice de la même génération qui y a signé un retour probant au plus haut niveau lors de la première journée de compétition : Priscilla Gneto.

Championne du monde junior en 2010 en -52 kg, Priscilla Gneto est très performante en senior jusqu’au Jeux Olympiques de Londres 2012, où elle remporte une magnifique médaille de bronze.

Priscilla Gneto aux Jeux de Londres 2012 (source : IJF)

A nouveau sélectionnée aux Jeux de Rio en 2016, elle y perd son premier combat. Montée en -57 kg après Rio, Priscilla obtient le titre européen en 2017, mais connaît davantage de difficultés lors de la suite de l’olympiade. Son succès international le plus récent était jusqu’alors sa médaille d’or obtenue à l’Open européen de Talinn en Octobre 2019. Sélectionnée pour le Grand Chelem de Paris 2020, pour ce qui était jusqu’à hier sa dernière apparition internationale, Priscilla ne parvient pas à s’y classer.

A Zagreb, Priscilla Gneto a montré qu’il fallait encore compter avec elle, dans une catégorie féminine des -57 kg pourtant richement dotée en France. Elle remporte son premier face à l’Israélienne Maya Leopold, son quart de finale face à la Britannique Acelya Toprak, puis sa demi-finale face à l’Allemande Caroline Fritze.

En finale, opposée à la solide Néerlandaise Pleuni Cornelisse, la combattante française remporte son combat par ippon en un peu moins de trois minutes. Elle contre avec autorité la tentative de mouvement de hanche de son adversaire.

La finale de Priscilla Gneto à Zagreb

Sarah Léonie Cysique reste la combattante française la mieux placée pour les futures échéances, mais Priscilla Gneto aura au Grand Chelem de Paris le mois prochain l’occasion de continuer son repositionnement dans la hiérarchie nationale.