Les sources du triomphe des judokas de l’Azerbaïdjan aux Jeux Paralympiques de Tokyo

Les épreuves de judo des Jeux Paralympiques de Tokyo 2020 ont pris fin ce dimanche. Si les judokas Japonais ont écrasé les épreuves olympiques des athlètes valides, l’Azerbaïdjan a survolé les épreuves des Jeux Paralympiques. Les judokas déficients visuels du pays ont obtenu six médailles d’or et deux médailles de bronze, excusez du peu !

L’Azerbaïdjan, indépendant depuis 1991 et situé au bord de la mer Caspienne, est un pays de dix millions d’habitants qui partage des frontières terrestres avec la Russie, l’Iran, la Turquie, la Géorgie et l’Arménie. Dans le domaine sportif, le pays est notamment connu pour le Grand Prix de Formule 1 de Bakou et pour les performances internationales de ses lutteurs, qui ont obtenu depuis 1996 vingt-cinq médailles olympiques dont quatre titres.

source : Wikipédia

En judo, du côté des athlètes valides, comme de nombreux autres pays de l’ancien bloc soviétique, l’Azerbaïdjan est un pays qui compte. Le pays a remporté dans son histoire de nombreuses médailles dans les grands tournois, continentales, mondiales et olympiques, dont l’or olympique d’Elnur Memmedli (-73 kg) en 2008 et l’or mondial d’Elkhan Mammadov (-100 kg) en 2013. Présents dans neuf catégories en individuel à Tokyo 2020 (dont les sept catégories masculines), les judokas du pays ont remporté une médaille de bronze grâce à Iryna Kindzerska (+78 kg).

Iryna Kindzerska (source : Azernews)

Côté paralympique, l’aventure de l’Azerbaïdjan commence en 2004 à Athènes. Ilham Zakiyev (+100 kg) y remporte la médaille d’or. Judoka depuis 1991, 6ème dan, militaire, Zakiyev devient aveugle après avoir reçu une balle de sniper dans la tête lors d’une mission de combat en 1999, dans le cadre du long conflit armé entre Azerbaïdjan et Arménie. Il a pris part à toutes les éditions des Jeux Paralympiques depuis 2004.

Aux Jeux de Pékin en 2008, l’Azerbaïdjan est présent dans les sept catégories masculines, remporte quatre médailles, dont à nouveau l’or pour Ilham Zakiyev (+100 kg), et termine quatrième du tableau des médailles.

Ilham Zakiyev aux Jeux de Pékin en 2008 (source : Wikimedia Commons)

Dans la foulée de ce succès, le président de l’Azerbaïdjan, Ilham Aliyev, également président du comité olympique national, construit un complexe d’entraînement spécifiquement dédié aux judokas paralympiques. Bénéficiant du soutien financier du gouvernement, les judokas paralympiques de l’Azerbaïdjan n’ont cessé de progresser depuis lors.

Le président de l’Azerbaïdjan, Ilham Aliyev, remettant la médaille d’or à Ilham Zakiyev lors des Jeux européens de 2015 à Bakou (source : Azernews)

En 2012 à Londres, sept judokas sont à nouveau en compétition, six hommes et une femme. Les combattants du pays décrochent deux titres : Ramin Ibrahimov (-60 kg) – aujourd’hui entraîneur national des judokas paralympiques, et Afag Sultanova (-57 kg). Ilham Zakiyev (+100 kg) remporte sa troisième médaille paralympique, cette fois en bronze. Le pays prend la troisième place du tableau des médailles.

Aux Jeux de 2016 à Londres, ce sont neuf compétiteurs qui prennent part aux épreuves, sept hommes et deux femmes. Trois médailles viennent enrichir le palmarès national, dont l’or de Ramil Gasimov (-73 kg). Ilham Zakiyev (+100 kg) prend cette fois la cinquième place.

Enfin, lors des épreuves de Tokyo 2020, onze compétiteurs ont défendu leurs chances (sur un total de treize catégories). Seul le Japon, pays hôte dont les combattants étaient qualifiés d’office, a présenté davantage de combattants. Et c’est bien à une razzia sans précédent qu’ont pu assister les observateurs, l’Azerbaïdjan écrasant le tableau des médailles, avec six médailles d’or et deux médailles de bronze. Ci-dessous, la liste des six judokas de l’Azerbaïdjan médaillés d’or paralympiques, avec, pour la première fois, une majorité de titres chez les femmes :

Shahana Hajiyeva (- 48 kg), 21 ans, qui a battu la favorite française Sandrine Martinet en finale.

Shahana Hajiyeva contre Sandrine Martinet en finale (source : paralympic.org)

Sevda Valiyeva (- 57 kg), 23 ans, souffrant d’un handicap visuel depuis l’enfance.

Sevda Valiyeva avec sa médaille d’or à Tokyo (source : paralympic.org)

Khanim Huseynova (- 63 kg), 28 ans.

Dursadaf Karimova (+78 kg), 36 ans.

Vugar Shirinli, 28 ans (- 60 kg), ancien médaillé d’or en Grand Prix et médaillé de bronze européen par équipe chez les valides.

Vugar Shirinli en 2019 (source : azertag.az)

Huseyn Rahimli (- 81 kg), 26 ans.

Ilham Zakiyev (+ 100 kg), âgé de 41 ans, remporte une nouvelle médaille de bronze, élevant son incroyable palmarès à quatre médailles paralympiques (2 or / 2 bronze).

Comme dans plusieurs autres délégations, plusieurs combattants ont précédemment dans leur carrière combattu à haut niveau avec les athlètes valides. La plupart d’entre eux sont licenciés au Neftchi Sports Club de Bakou, l’un des principaux clubs de judo du pays.

Nous espérons que ces excellents résultats se poursuivront à l’avenir et aideront à améliorer encore les résultats des judokas olympiques et paralympiques.

Lien externe : Interview d’Ilham Zakiyev (+100 kg) avant les Jeux de Rio en 2016 : https://www.paralympic.org/news/azerbaijan-judokas-target-further-success-rio

Bruno Roujon