En comparaison à d’autres sports (notamment les sports nord-américains), le judo n’est pas particulièrement connu pour l’exploitation médiatique du matériau statistique produit par les compétitions. Le présent article ne revient pas sur le tableau des médailles de Tokyo, déjà abondamment commenté (par exemple, disponible sur olympedia.org, en bas de la page). Notre approche consiste en l’établissement de quelques statistiques relatives aux victoires et défaites des judokas de chaque pays à Tokyo 2020. Affichés ci-après sous forme de tableaux, ces éléments statistiques permettent de mettre en lumière d’une part l’étendue de la domination japonaise, et d’autre part les grandes difficultés rencontrées à Tokyo par les nations « mineures » du judo.

Les statistiques des tableaux portent seulement sur les combats des épreuves individuelles. Vous pouvez réorganiser l’affichage des tableaux en fonction des colonnes choisies et afficher davantage de lignes. L’affichage des tableaux sur les terminaux mobiles n’est pas optimal, mais reste globalement lisible et est le fruit de compromis liés aux outils d’édition et de publication utilisés sur Judo2024.eu.

Le premier tableau présente le nombre de victoires et de défaites (en individuel) pour chaque pays ayant pris part aux Jeux, ainsi que la proportion de victoires et le nombre de victoires par judoka engagé. [Légende du tableau : J = nombre de judokas, V = victoires, D = défaites, % = pourcentage de victoires, V / J = victoires par judoka]

 JVD%V / J
Afrique du Sud10100
Albanie10100
Algérie10100
Allemagne13151648,41,15
Angola10100
Arabie Saoudite20200
Argentine223401
Arménie10100
Australie333501
Autriche69564,31,5
Azerbaidjan9111052,41,22
Belarus323400,67
Belgique48561,52
Bénin10100
Bhoutan10100
Bosnie10100
Brésil13151648,41,15
Bulgarie333501
Burkina Faso10100
Cameroun20200
Canada614863,62,33
Cap Vert111501
Chili111501
Chine65741,70,83
Colombie10100
Comores10100
Corée du Sud14231856,11,64
Costa Rica111501
Côte d’Ivoire10100
Croatie344501,33
Cuba66746,21
Danemark10100
Djibouti111501
Egypte323400,67
Emirats Arabes Unis20200
Equateur30300
Espagne74833,30,57
Estonie10100
Etats-Unis42433,30,5
Fiji10100
France13271269,22,08
Gabon10100
Gambie10100
Géorgie9261268,42,89
Ghana10100
Grande Bretagne646400,67
Grèce223401
Guam10100
Guatemala10100
Guinée10100
Guinée-Bissau10100
Haïti10100
Honduras10100
Hongrie710855,61,43
Ile Maurice10100
Inde10100
Irlande20200
Israël12141745,21,17
Italie8121054,51,5
Jamaïque10100
Japon1448688,93,43
Jordanie10100
Kazakhstan666501
Kirghizistan10100
Kiribati10100
Kosovo511473,32,2
Laos10100
Lettonie10100
Liban10100
Libye10100
Liechtenstein10100
Lituanie111501
Macédoine du Nord10100
Madagascar10100
Malawi10100
Maroc21233,30,5
Mexique10100
Moldavie222501
Monaco111501
Mongolie12151353,61,25
Montenegro10100
Mozambique10100
Népal10100
Nicaragua10100
Niger10100
Ouzbéikistan10111247,81,1
Pakistan10100
Palestine10100
Panama20200
Pays-Bas101414501,4
Pérou10100
Philippines10100
Pologne65838,50,83
Porto Rico313250,33
Portugal810952,61,25
Qatar10100
RDC10100
Réfugiés IJF61614,30,17
Rép. Dominicaine10100
Rép. Tchèque241802
Russie*13201655,61,54
Roumanie323400,67
Saint Marin10100
Samoa10100
Sénégal10100
Serbie53537,50,6
Seychelles10100
Sierra Leone10100
Slovénie511761,12,2
Sri Lanka10100
Suède45455,61,25
Suisse233501,5
Tadjikistan444501
Taiwan35455,61,67
Tchad10100
Thaïlande10100
Trinidad et Tobago10100
Tunisie313250,33
Turkménistan10100
Turquie688501,33
Ukraine7119551,57
Uruguay10100
Vanuatu10100
Venezuela33442,91
Vietnam10100
Yémen10100
Zambie10100

Le Japon a vu ses combattants remporter 89% de leurs combats (48 sur 54), et est le seul pays dont chaque combattant a gagné plus de 3 combats en moyenne (3,43). Le Kosovo, porté par ses judokates, atteint 73% de victoires (11 sur 15), la France 69% (27 sur 39, 2 combats en moyenne gagnés par chaque judoka) et la Géorgie 68% (26 sur 38), soit 2,89 combats par combattant en moyenne. Les 80% de la République tchèque sont statistiquement moins représentatifs (un titre olympique – Lukas Krpalek en +100 kg – sur seulement deux judokas engagés).

On remarque également que parmi les 127 pays engagés, seuls 55 ont vu l’un de leurs combattants remporter un combat ou davantage. Si l’on peut féliciter l’IJF d’avoir fait en sorte qu’autant de délégations soient présentes, ce grand écart entre nations majeures et mineures du judo interroge. Dans ce contexte, pour le Dijboutien Aden-Alexandre Houssein (-73 kg), le Monégasque Cédric Bessi (-73kg) ou la Cap-Verdienne Sandrine Billet (-63 kg, battue par Clarisse Agbegnenou), avoir remporté un combat olympique pour leurs pays respectifs, dont ils étaient les seuls représentants, est déjà une belle performance.

Les deux tableaux qui suivent présentent les mêmes statistiques séparément pour les hommes et pour les femmes. [Légende : H ou F = nombre de judokas hommes / femmes, V = victoires, D = défaites, % = pourcentage de victoires, V / J = victoires par judoka]


HVD%V / J
Albanie10100
Allemagne799501,29
Arabie Saoudite10100
Argentine10100
Arménie10100
Australie111501
Autriche24266,72
Azerbaidjan788501,14
Belarus21233,30,5
Belgique36366,72
Bénin10100
Bhoutan10100
Brésil76842,90,86
Bulgarie222501
Burkina Faso10100
Canada37558,32,33
Comores10100
Corée du Sud714863,62
Costa Rica111501
Cuba30300
Djibouti111501
Egypte323400,67
Emirats Arabes Unis20200
Equateur10100
Espagne32433,30,67
Estonie10100
Etats-Unis111501
Fiji10100
France611664,71,83
Gambie10100
Géorgie7229713,14
Ghana10100
Grande Bretagne10100
Grèce10100
Guam10100
Guatemala10100
Guinée10100
Hongrie35362,51,67
Ile Maurice10100
Irlande10100
Israël67943,81,17
Italie43537,50,75
Japon725389,33,57
Jordanie10100
Kazakhstan56554,51,2
Kirghizistan10100
Kosovo132603
Laos10100
Lettonie10100
Liban10100
Libye10100
Liechtenstein10100
Moldavie222501
Monaco111501
Mongolie710855,61,43
Mozambique10100
Niger10100
Ouzbéikistan710952,61,43
Pakistan10100
Palestine10100
Pays-Bas56746,21,2
Pérou10100
Pologne20200
Porto Rico10100
Portugal232601,5
Qatar10100
Réfugiés IJF313250,33
Rép. Dominicaine10100
Rép. Tchèque241802
Russie*712957,11,71
Roumanie21233,30,5
Saint Marin10100
Samoa10100
Sénégal10100
Serbie21233,30,5
Seychelles10100
Sierra Leone10100
Slovénie122502
Sri Lanka10100
Suède34357,11,33
Suisse10100
Tadjikistan444501
Taiwan131753
Turquie455501,25
Ukraine466501,5
Uruguay10100
Vanuatu10100
Yémen10100
Zambie10100

FVD%V / J
Afrique du Sud10100
Algérie10100
Allemagne66746,21
Angola10100
Arabie Saoudite10100
Argentine122502
Australie222501
Autriche45362,51,25
Azerbaidjan232601,5
Belarus111501
Belgique122502
Bosnie10100
Brésil69852,91,5
Bulgarie111501
Cameroun20200
Canada373702,33
Cap Vert111501
Chili111501
Chine65741,70,83
Colombie10100
Corée du Sud791047,41,29
Côte d’Ivoire10100
Croatie344501,33
Cuba364602
Danemark10100
Equateur20200
Espagne42433,30,5
Etats-Unis313250,33
France716672,72,29
Gabon10100
Géorgie24357,12
Grande Bretagne54544,40,8
Grèce122502
Guinée-Bissau10100
Haïti10100
Honduras10100
Hongrie455501,25
Inde10100
Irlande10100
Israël67846,71,17
Italie49564,32,25
Jamaïque10100
Japon723388,53,29
Kazakhstan10100
Kiribati10100
Kosovo482802
Lituanie111501
Macédoine du Nord10100
Madagascar10100
Malawi10100
Maroc21233,30,5
Mexique10100
Mongolie555501
Montenegro10100
Népal10100
Nicaragua10100
Ouzbéikistan313250,33
Panama20200
Pays-Bas58753,31,6
Philippines10100
Pologne45645,51,25
Porto Rico21233,30,5
Portugal677501,17
RDC10100
Réfugiés IJF30300
Russie*68753,31,33
Roumanie111501
Serbie323400,67
Slovénie49564,32,25
Suède111501
Suisse132603
Taiwan223401
Tchad10100
Thaïlande10100
Trinidad et Tobago10100
Tunisie313250,33
Turkménistan10100
Turquie233501,5
Ukraine35362,51,67
Venezuela33442,91
Vietnam10100

Le Japon domine évidemment les deux tableaux statistiques. Derrière le Japon, les judokates kosovares (récompensées par deux titres) culminent à 80% de victoires et les judokas masculins géorgiens à 3,14 combats gagnés en moyenne. Les Géorgiens, tout particulièrement, n’ont toujours pas réussi à construire une équipe féminine compétitive, à tel point qu’ils n’ont pas pris part à l’épreuve par équipes mixtes, et c’est bien dommage. Côté français, comme le reflète également le tableau des médailles, le bilan statistique de l’équipe féminine est supérieur à celui de son homologue masculine (72% de victoires chez les femmes contre 64% chez les hommes, 2,29 combats gagnés en moyenne contre 1,83). En fait, très peu de pays de premier plan sont performants à la fois chez les hommes et chez les femmes. Les Japonais, eux, n’ont pas ce genre de problème : quasiment 90% de combats gagnés chez les hommes comme chez les femmes.

Le tableau ci-dessous se concentre sur l’écart entres hommes et femmes. Il se limite aux 15 délégations ayant présenté au minimum 8 judokas. [Légende : H / F = nombre de judokas hommes / femmes, % = différence entre hommes et femmes en points de pourcentage, V / J : différence entre hommes et femmes en combats gagnés par judoka]


HF%V / J
Italie44-26,79-1,5
Brésil76-10,08-0,64
Azerbaidjan72-10-0,36
France67-8,02-0,45
Pays-Bas55-7,18-0,4
Israël66-2,920
Japon770,820,29
Russie*763,810,38
Allemagne763,850,29
Mongolie755,560,43
Portugal26100,33
Géorgie7213,821,14
Corée du Sud7716,270,71
Ouzbéikistan7327,631,1

Aide à la lecture : le nombre négatif-26,71, colonne 3 concernant l’Italie, signifie que les judokas masculins italiens ont remporté une moindre proportion de leurs combats que les judokates féminines à hauteur de 26,71 points de pourcentage. A l’inverse, le nombre positif 1.14, colonne 4 concernant la Géorgie, signifie que les combattants géorgiens masculins ont remporté en moyenne 1.14 combat(s) de plus que les membres de l’équipe féminine. Italie, Brésil et Azerbaïdjan sont les pays dont les résultats sont les plus déséquilibrés en faveur des femmes. Ouzbékistan, Corée de Sud et Géorgie manifestent un semblable déséquilibre en faveur de leur équipe masculine.

Le dernier tableau présente les statistiques mixtes agrégées pour chaque comité olympique continental. [Légende : J = nombre de judokas, V = victoires, D = défaites, % = pourcentage de victoires, V / J = victoires par judoka]


JVD%V / J
Afrique3663614,30,17
Amériques56456441,30,80
Asie891179056,51,31
Europe19726222953,41,33
Océanie737300,43
Réfugiés IJF61614,30,17

Si l’Asie, portée par le Japon, obtient globalement un léger avantage statistique sur l’Europe, ce tableau permet surtout de constater les grandes difficultés rencontrées par les judokas africains. Seuls 6 combats ont été remportés par les judokas du continent, qui étaient 36 à concourir. Parmi ces 6 combats, 4 ont été remportés par des combattants du Maghreb, qui dominent largement les compétitions continentales grâce à des fédérations suffisamment structurées pour permettre à quelques judokas d’être compétitifs au plus haut niveau.

Globalement, on ne peut qu’applaudir la politique volontariste de l’IJF, qui, en plus du soutien apporté à l’équipe des réfugiés, a adopté un système inclusif de sélection pour les Jeux, sur la base des quotas continentaux et des wild cards. Mais il reste un long chemin à parcourir pour que davantage de fédérations dans le monde puissent aligner des judokas compétitifs. Que ce soit en Afrique ou dans d’autres pays mineurs sur la planète judo, les équipements, les programmes de détection et de haut niveau manquent de financement et de structuration, et les résultats de Tokyo le mettent en évidence.

Quant à menacer à l’avenir la suprématie japonaise, pour les autres grandes nations dont la France, cela passe impérativement par des combattants du plus haut niveau chez les hommes comme chez les femmes.

Bruno Roujon